top of page

Dépendance affective (Comment en sortir ?)


« Toute dépendance naît d’un refus inconscient à faire face à votre propre souffrance et à la vivre » Eckart Tolle


Comment reconnaître que cette dépendance est excessive ?


Je passe plus de temps à me soucier des besoins des autres que des miens.


Recevoir est difficile et demander encore davantage, qui suis-je pour mériter ton amour ? Pour oser être moi, cette personne que je n’arrive déjà pas à aimer moi-même.


Si j’ose refuser une sollicitation, va-t’on encore m’aimer ? Si je ne comble pas tous les désirs de l’autre, ne va-t’il pas chercher ailleurs ?


La peur de perdre l’être aimé me pousse à accepter l’inacceptable, à entretenir des relations déséquilibrées voir toxiques.


Quand l’estime de soi est médiocre, le dépendant cherche à l’extérieur à combler ce manque affectif, ce regard positif sur lui.


Je ne me sens exister qu’à travers le regard de l’autre.


C’est extrêmement douloureux quand notre réservoir affectif est percé.


Jalousie, inquiétude permanente, il passe d’une relation à une autre à n’importe quel prix même si le nouveau partenaire ne lui convient pas, tout plutôt que d’être seul face à sa propre souffrance.


Comme un drogué en manque de sa dose, le dépendant sollicite, étouffe, constamment en demande.


Je suis insatiable, en effet, comment l’autre pourrait-il remplir ce vide abyssale et intarissable du manque d’amour de moi ?


Comment le devient-on ?


Un des points communs des dépendants affectifs, c’est le sentiment de ne pas avoir été aimé ou mal aimé, dévalorisé durant l’enfance.


Cela peut également provenir de ruptures amoureuses qui se répètent, d’échecs scolaires et/ou professionnels.


Parfois même de petites choses qui, à travers nos filtres de perceptions, ont pris une ampleur bien plus importante que ce nous en retenons consciemment.


Comment en sortir ?


La reconnaître, aller en quête de ce qu’elle vient me raconter de moi.


Se reconnecter à soi, arrêter de jouer un rôle, prendre conscience de ses manques : durant l’enfance avez-vous eu le sentiment d’avoir été suffisamment aimé, complimenté, respecté, confiant, en sécurité ?


Quelles sont mes émotions par rapport à ces sentiments pour découvrir quels sont mes besoins ? Par exemple : si j’ai peur, mon besoin est d’être sécurisé.


Quels évènements m’ont-ils marqués au point d’en avoir fait une réalité immuable ? Quels mécanismes ai-je mis en place pour me protéger ? Quelles sont les croyances limitantes qui nourrissent mes comportements ?


Je vous propose d’aller explorer, sous hypnose, ce qui se joue inconsciemment, de procéder à des réparations, à la recherche de vos ressources enfuies afin de retrouver une autonomie affective, l’estime de vous et améliorer vos relations avec les autres et surtout avec vous-même.





Comments


bottom of page